Tourbière de Kerfontaine, à Sérent : des chevaux évacueront les saules envahissants

  • Accueil
  • Actualités
  • Tourbière de Kerfontaine, à Sérent : des chevaux évacueront les saules envahissants

Cette opération, menée par les associations Bretagne Vivante et Faire à Cheval, s'inscrit dans une démarche cohérente de préservation de la biodiversité.

La tourbière de Kerfontaine, située au cœur du massif de Pinieux en Sérent, constitue l'un des sites naturels les plus remarquables de l’est du Morbihan. Son histoire remonte à environ 5000 ans. Zone humide, gorgée d'eau une grande partie de l'année, elle accueille une flore et une faune originales. La biodiversité exceptionnelle de ce site d'une vingtaine d'hectares, propriété de la commune (plantes carnivores, linaigrettes, lézard vivipare, pipit des arbres...) lui vaut d'être intégré aux espaces naturels sensibles du département. Un sentier d'interprétation de 2km, réaménagé cette année (création d'un circuit sonore) permet de la découvrir..

Mais l'équilibre de ce milieu fragile est constamment menacé par la prolifération de végétaux ligneux, les saules tout particulièrement qui l'envahissent et l'assèchent, au risque de lui faire perdre son caractère remarquable..

D'où les opérations d'entretien effectuées régulièrement par le gestionnaire, Bretagne Vivante.

Cet automne, l'association de protection de la nature a recours à l'énergie animale, celle des chevaux, pour évacuer une partie des saules qui encombrent le site.

Vendredi 21 et samedi 22 octobre (10h-13h/14h-17h30), troncs et branches seront transportés à l'aide d'une luge de débardage à cheval, spécialement conçue pour intervenir dans ce type de milieu fragile et instable.

Ce chantier de débardage est ouvert au public. Bretagne Vivante et le réseau Faire à cheval qui apporte son appui technique, proposent aux personnes intéressées de venir assister librement (et en sécurité) aux opérations.

Deux temps d'échange sont plus particulièrement prévus avec des naturalistes et professionnels du débardage à cheval, pour mieux comprendre la tourbière, son intérêt et la manière dont les équidés peuvent s'inscrire dans une gestion durable des espaces sensibles.