LE CHAUFFAGE AU BOIS

Le chauffage au bois dispose d’avantages non négligeables.C’est une énergie renouvelable et abondante qui peut être disponible localement.C’est une source d’énergie émettant du CO2, mais le captant assez rapidement (20 ans) grâce au CO2 absorbé par la croissance des arbres. Le type d'appareil de chauffage au bois dépend essentiellement du type de bois de chauffage utilisé, lui même dépendant de l'utilité et la fonction de votre type de chauffage au bois: principal ou appoint, hydraulique ou air chaud ( flux d’air)?


  1. Les 2 grandes familles d'appareil de chauffage au bois 

A -  les appareils se branchant sur un chauffage central (hydraulique généralement mais peut être à air chaud pulsé), c'est à dire un appareil de type chaudière à bois.

B - les appareils de chauffage "individuels"; c'est à dire chauffant en un seul point "chaud". Evidement la chaleur peut se propager dans le reste de la maison plus ou moins efficacement.

C - entre les 2, il y a les poêles hydrauliques qui d'une part chauffent la pièce et de l'autre ont la possibilité de se connecter au chauffage central. Nous avons classé ces appareils dans la 2ème famille.

2. Le pouvoir calorifique du bois

Le pouvoir calorifique est le même pour toutes les essences, c’est le taux d’hydrométrie qui le fait varier.

3. Les différentes présentations du bois

  • Le bois bûche traditionnel
  • Le pellet est un combustible issu du compactage des résidus de scieries : sciure, copeaux, écorces ... Le pellet mesure 5/6 mm, il a la forme de granulés. A cause du séchage, c’est celui qui coûte le plus en carbone.
  • Les plaquettes forestières ou Le bois déchiqueté (broyé). Les plaquettes sont produites avec des broyeurs déchiquetant du bois. Ces plaquettes sont des petits morceaux de bois aplatis dont la longueur n’excède pas 100 mm pour les plus grossières. La dimension la plus courante se situe entre 20 et 50 mm.
  • Les bûches de bois densifié sont issues du recyclage des sous-produits de fabrication de l'industrie du bois,elles sont composées de sciures et copeaux de bois non traités et sont compactées à très forte pression sans colle ni autres additifs.*

4. Classification des appareils de chauffages à bois

1 - Les appareils se branchant sur un chauffage central
(hydraulique généralement mais peut être à air chaud pulsé ou flux d’air), c'est à dire un appareil de type chaudière à bois.

  • alimentation manuelle : la chaudière à bûches est une chaudière à alimentation manuelle. Le mieux est d’utiliser une chaudière avec un ballon hydro accumulateur. La chaudière chauffe à plein régime pendant quelques heures les 1500 à 2500 litres du ballon. La chaleur est ensuite redistribuée au gré des besoins. Les rendements dans ce cas peuvent atteindre 80%.
  • alimentation automatique : ces chaudières sont automatiques dans la mesure où l’approvisionnement en combustible s’effectue de manière automatique mais également grâce à la présence de régulations qui limitent toute intervention manuelle. Le combustible est stocké dans un silo dans lequel la chaudière vient s’approvisionner en fonction de ses besoins. L’alimentation est régulée en fonction de la chaleur demandée. Pour la plupart des chaudières, le rendement est supérieur à 90
    Ces chaudières sont classées en 2 grandes familles liées au combustible utilisé :

Les chaudières à plaquettes :

Ces chaudières sont assez onéreuses et nécessitent de disposer d’un grand volume de stokage. Ce sont des chaudières puissantes. Le coût du combustible est faible.

Les chaudières à granulés :

Le combustible de ces chaudières est le granulé de bois, mais pas seulement, elles peuvent brûler toutes sortes de combustible biomasse en plus du bois, comme par exemple des granulés de paille, de miscanthus etc. Les granulés ont un pouvoir calorifique important qui permet de limiter à environ 10m3/an le besoin d’un foyer. Le stockage est de taille réduite et surtout les granulés étant secs (moins de 10% d’humidité), le stockage n’a pas de contrainte. Les granulés sont livrés à l’aide de camion souffleur qui peut alimenter les silos situés à une distance de 20m du camion.

Ces chaudières peuvent avoir des puissances assez faibles, elles sont moins onéreuses mais le combustible l’est davantage. 

2 – Le chauffage au bois autonome

A - Appareils à flux d’air

Ce sont des appareils de chauffage "individuels", c'est à dire chauffant en un seul point "chaud". Evidement la chaleur peut se propager dans le reste de la maison plus ou moins efficacement.
Ils sont utilisés en appoint ou en chauffage principal et fonctionnent en utilisant différentes formes de bois.

La chaleur de combustion du bois est transmise à la pièce par rayonnement et/ou par convection de l'air environnant (sauf dans le cas des cheminées et feux ouvert). Il y a toujours un peu de ces deux types de transmission de la chaleur mais certainsmodèles privilégient fortement l'un ou l'autre.

  • Cheminée à foyer ouvert : pour le plaisir, ce n’est pas un mode de chauffage, le rendement est moins de 20%.
  • Insert :est un foyer de combustion très proche de ceux des "poêles" qui est inséré (d'où son nom) dans une cheminée. Le rendement est multiplié par 3, plus de 60%.
  • Double foyer : il allie le plaisir du feu de cheminée et le rendement d’un foyer fermé. A tout moment il est possible de basculer le feu dans le foyer bas qui agit alors comme un poêle, propre et écologique car c’est un système double combustion. Le rendement est plus de 75%. S’adapte dans n’importe quelle cheminée.
  •  Poêle à bois : La chaleur produite par le foyer d’un poêle à bois se diffuse de plusieurs manières :

             - soit par convection, le flux d'air est dirigé naturellement ou à l'aide de turbine, même principe que pour le foyer d'une cheminée.                  

            - soit par rayonnement, le matériaux du corps de chauffe accumule la chaleur pour la diffuser à l'air environnant,
            - soit par association des deux procédés ci-dessus.

Poêle de masse : Les poêles de masse ou à inertie fabriqués en terre crue ou en pierre accumulent la chaleur quelques heures par jour pour la restituer pendant une durée de 12 à 24 heures. L'inconvénient, ils sont lourds (jusqu'à 2 tonnes) et encombrants, par contre ils consomment peu de bois.

B - les appareils de chauffage hydrauliques

Ils sont basés exactement sur le même principe que les poêles à pellets mais ont également un échangeur thermique à eau. Ils sont donc prévus pour être branchés sur un circuit hydraulique (chauffage central et/ou eau chaude sanitaire ECS). Ils peuvent chauffer la pièce, l'eau ou les 2 en même temps. Ils sont une bonne solution pour préparer l'ECS en hiver.

Ils sont, de fait, des poêles hybridés entre la chaudière et le poêle à pellets, d'où leur 2ème nom: poêle chaudière.Et leurs dérivés : chaudière, insert …
Leur rendement varie de 15% (cheminée ouverte) à 85% (poêle de masse). Le rendement moyen des poêle à bois sur le marché est actuellement se situe vers les 75%.