Installer une grainothèque au Pass'temps à Malestroit

Grand succès pour cette expérience débutée en avril 2015. Elle a attiré beaucoup de jardiniers amateurs, soucieux d'avoir des graines bio. Après la "dormance " de l'hiver, la grainothèque se réveille : fabrication de sachets, réalisés à partir du « désherbage » (on a enlevé les livres trop abimés) de la bibliothèque, pour mettre des graines. Les jardiniers de Polen viendront avec des graines. jeudi 04 février, à 15h, au Pass'temps

Le Pass'temps, temple du savoir et de la culture

Ce nom est bien mérité. C’est en effet un espace dédié à la transmission des savoirs et des connaissances mais, en l’occurrence maintenant, c’est aussi la culture des plantes, des fleurs et des légumes que propose la médiathèque de Malestroit en installant dans ses rayonnages concernant le jardin, une grainothèque. Jean et Bernard, les jardiniers de Polen ont inauguré cette initiative en partageant leurs connaissances sur les semences et en répondant aux multiples questions sur la reproduction des tomates, notamment.

Ce projet, participatif, vise à mettre gratuitement à disposition de tous les visiteurs, des sachets de semences de différentes variétés florales et potagères (tomates, courges, pois …). Mais chacun peut également venir alimenter le stock de graines de la grainothèque : c’est le principe de l'échange.

L’intérêt est de permettre aux passionnés de légumes et de fleurs de la région et aussi aux jardiniers amateurs de récolter leur propre production de graines afin de les partager ensuite. La seule obligation est de ne proposer que des graines biologiques, non hybrides, qu’elles puissent être ressemées.

Ces graines seront déposées dans des sachets mis à disposition dans une boite, au rayon jardinage. Les sachets de graines sont mis gratuitement à la disposition de chacun.

Derrière ce troc, en apparence si simple, se cache une forte ambition : celle de préserver au maximum la biodiversité. Et il y a urgence : selon le FAO (Organisation des Nations Unis pour l’Alimentation et l’Agriculteur) en un millénaire, les ¾ des espèces de plantes auraient disparu. La faute à la standardisation des graines qui sont génétiquement modifiées pour rentrer dans les cases du marché. Cette grainothèque est une des actions collectives de sauvegarde des semences pour résister à Monsanto et aux quatre autres multinationales de l’agro-chimie et des biotechnologies qui sont déterminées à contrôler les systèmes alimentaires mondiaux en volant nos semences et notre liberté.